Journal d'une fille de 20 ans

20 février 2010

Coucou à tous :)

Un petit message pour vous dire que je vais rechanger de blog.
Pour en savoir l'adresse c'est comme d'habitude, un petit mail ou un commentaire ici avec votre adresse mail et je vous envoie le lien.

Posté par miss_bounette à 10:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]


11 février 2010

Coucou à tous :)

J'ai commencé le régime Dukan lundi.
Je l'ai respecté scrupuleusement jusqu'à hier soir ou je me suis autorisé un petit bout de chocolat .. Pas bien du tout ..
Du coup j'ai décidé de parler de mon aventure régime ici, histoire de m'y tenir convenablement!

Aujourd'hui je pèse 54,8kg, soit une perte d'1 kg. Mon but est d'atteindre les 50.

Mon petit déjeuner

Deux yaourts nature 0% avec aspartame
Eau

Déjeuner

Steak et sauce au poivre
Haricots verts et origan.

Dîner?

Posté par miss_bounette à 13:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 janvier 2010

Team ecureuil

Après tout, je me dis que vous avez droit à votre article ici, ça fait un bail que j'ai pas parlé de vous, de nous.

J'ai le ventre vide, il hurle à la mort mais je préfère ne pas l'entendre et regarder nos dernières photos ensemble.
Quand je les regarde, je me dis qu'on se quittera jamais. Ca fait combien d'années qu'on se connaît? Je compte même plus; je vais tenter.
Laura, bientôt 9 ans.
Laïla, bientôt 8 ans.
J'aurai bientôt passé la moitié de ma vie avec vous, comment le temps peut-il passer si vite?

Peut-être parce que vous m'avez toujours accompagnée, et que le temps passe sans compter avec vous.
Je sens qu'on se rapproche, qu'on a grandi - en même temps heureusement - et qu'on se parle plus facilement, et j'aime cette relation un peu nouvelle. Avec vous, je garde néanmoins cette part d'enfance/adolescente, ce petit grain de folie qui se réveille avec vous.


On en a vécu déjà des choses ensemble..
Le souvenir qui me restera sûrement à jamais avec Laila c'est l'Opéra Rock.
Avec Laura, peut-être un mauvais souvenir, mais bon..

Je me souviens de T* qui m'avait dit - cest comme si ses mots résonnent encore dans mes oreilles - l'année dernière, alors que j'étais au plus bas:

"Mais tu vois pas que Laura elle en a plus rien à cirer de toi!"
Pourquoi tant de méchanceté? Peut-être qu'il avait raison à ce moment-là. Mais j'ai bien fait de ne pas l'écouter.

Que c'est bon de savoir qu'on a des amis sur qui on peut compter ..

Je vous aime, mais est-ce que c'est un mot suffisant? Sûrement pas.

IMG_1408

Posté par miss_bounette à 19:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 janvier 2010

J'ai relu quelques articles de mon blog.

Je me suis souvenue de cette période horrible où le sommeil me fuyait; particulièrement de cette nuit autour du 20 juin, où je me suis réveillée a 3h du matin sur une chanson qui me rappelait cette rupture de merde. "A part de lui je ne manque de rien". Je m'étais réveillée illico, et à nouveau je n'arrivais plus à dormir.
Quelle période horrible.
Aujourd'hui, c'est bien différent .. Les cachets ont disparu de ma vie, je dors sans eux, et même mieux.

Ce qui était un tabou avant ne l'ai plus. Je n'ai plus besoin de me cacher derrière mon mal être.

Je refais le petit questionnaire fait fin juin..

Une couleur : bleu
Une fleur : une rose
Un film : Good Morning England
Un élément : la terre
Un lieu : mon appart
Un endroit : une librairie
Un animal : une gerbille
Une odeur : l'air frais d'hiver
Une musique : Le Grand Soir, Indochine
Une chanteuse : Rose, infiniment, pour ses mots imparables

Une matière : le cachemire
Un chiffre : 3
Une fête : la soirée crêpes
Un mot : fatigue
Un prénom féminin : Lauriane
Un prénom masculin : Damien
Un acteur :
Zach Braff
Une actrice : Mélanie Laurent
Un animal mythologique : Méduse
Un métier : libraire ;)
Un mois : Avril
Un symbole : une lettre

Un plat : une crêpe sucrée salée =)
Un fruit : fruit de la passion

Une boisson : un thé vert
Un vêtement : une veste en cuir
Un endroit du corps : les cuisses

Un pays : la France
Une planète : la Terre
Un instrument de musique : instrument vocal, la voix
Une saison : le printemps
Un verbe : croire
Une phrase : "Love love love you"

DSCF0831

You  know girls, i love you more than life

Posté par miss_bounette à 22:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

29 décembre 2009

Péripétie clientelique

Jeudi 24 décembre, j'ai décidé d'être de bonne humeur et d'y mettre du mien: C'est le réveillon de Noël tout de même !
C'est chapeautée que j'arrive à la librairie, saluée par un sourire de Florence, occupée avec une cliente pas commode (oui, même tôt le matin ils sont là les clients chi*nts).

La matinée se passe bien, les clients sont amusés par mon déguisement.
A midi, le pervers qui m'a incendié parce que je connaissais pas l'auteur qu'il marmonnait dans sa barbe raboule sa couenne.

Il vient presque derrière la banque - ce dont j'ai horreur, juste envie de lui crier "dégaaaaaaaage" - me remarque et lance:

"Elle est sexy la mère Noël."

Hum. Heureusement, midi a sonné et je me suis taillée vite fait.

Posté par miss_bounette à 20:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]


21 décembre 2009

"Désolé...

J'ai pas de monnaie".

Résultat: un billet de 50€ pour un article à 1€40 ..

Deux questions:
- Est-ce qu'on se fouttrait pas de ma gueule parfois?
- Qui sont ces (nombreux) clients qui se baladent avec des billets de 50€?

Posté par miss_bounette à 14:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 décembre 2009

N'aie pas peur de partir, car je ne t'en voudrais jamais

Il est 10h30 quand Le Phare apparaît sous mes yeux. En plein Chambéry, voici la nouvelle salle de concert des alentours. Il y a déjà du monde .. 53 personnes en tout. Damien est numéroté 54, moi 55. On joue aux cartes, je vais régulièrement me dégourdir les jambes, je lis, il écoute de la musique ..
Puis vers 14h, on se resserre tous, certains se font gruger quelques places.

On commence à s'impatienter, à s'inquieter. On veut être bien placé, nous tous qui sommes là depuis des heures.
Le froid se fait petit à petit oublier. Il fait -1 aujourd'hui en Savoie.

L'heure inscrite sur les billets est faussée; les vigiles se font huer, à force de venir nous narguer. "Les salauuuuuuds", nous chantons tous en coeur. On est amusé un instant puis, à 18h30, les vigiles demandent aux fans (!!) d'enlever les barrières, et le mouvement de foule se fait intense. Je me fais irrémédiablement entraînée, laissant Damien derrière moi. Des enfants pleurent, surpris par le mouvement de panique des fans. Une fois fouillée et le billet déchiré, je n'entends plus le vigile ("ne courrez pas, vous rentrerez tous") et je cours, cours, cours, comme un instinct de survie, je ne m'arrête plus, je réfléchis vite, aperçois un espace libre contre les barrières côté Oli. Tant pis pour Boris, tant pis - encore une fois- pour la merveilleuse avancée, le summum pour tout fan indochinois.

Les horaires sont les mêmes que d'habitude:
- Première partie de 19h45 à 20h15: This Is Pop que, contrairement à la majorité des fans, j'ai apprécié.
- Attente de 20h15 à 20h45.
A 20h35 commence l'intro, composée de vieilles chansons de l'entre deux guerres et de la baisse d'éclairage progressive dans la salle.
Les images apparaissent alors sur le rideau noir, la voix de Nicola résonne, je tressaille. Go, Indo, Go!

"Je nage et je dégage"
Et le rideau tombe.
Et les boys sont si près !
Je suis en extase.
Les premiers morceaux me défoncent, comem à mon habitude Marylin est mon exutoire. Vite, il y a J'ai demandé à la lune. Je commence à me calmer, je ne sais pas ce qui m'arrive. Le public chante seul, je trouve  ça tellement merveilleux et spécial .. La magie opère, ils enchaînent avec un Tes Yeux Noirs exclusivement chanté par 6000 fans, et moi j'éclate en sanglots. Je suis émue, ça peut paraitre con, de cette communion avec les fans, de ce moment magique que je vis pour la 5e fois.

Je ne m'en lasserai jamais.

Les deux filles du merch viennent se poser aux barrières juste devant nous.
Damien demande à l'une d'elle quelque chose .. Je la vois revenir et me tendre le médiator de Nicola..
L'autre s'adresse à Damien: "Elle est émue votre amie!".
Je suis tout bonnement en larmes, pas pour ce fichu médiator, mais pour tout ce qui se passe ce soir. Je me sens toute rouge. Damien me montre Boris et Matu, respectivement au Ukulélé et aux Claviers. Une ambiance intimiste s'est créée et j'en suis spectatrice au premier rang.

Puis le concert reprend son rythme normal, je sèche mes larmes.

Tout est beau, toutes ces images, cette voix, ces musiques .. Bordel que c'est bon.
Le medley me fait exploser de joei, c'est mon moment préféré à cause des anciennes chansons.
L'intro des Tzars se fait entendre, j'hurle seule, mon voisin de droite se marre.

Nicola revient de notre côté, entonne "Natacha.. Le vice-consul préfère les coups de fouet, une bouddha affaire qui va commencer..", ses yeux dans les miens. Il me fixe, je me force à ne pas détourner mes yeux. il a un de ces regards qui fait qu'on ne peut se tromper, on sait qui il regarde.

"Juste un signe de toi me suffira"

Je profite de tout, et je ressors affamée d'Indo.

Le prochain est pour avril, c'est loin. Je devrais pas me plaindre, mais je sens que je commence à devenir dépendante ..

Posté par miss_bounette à 22:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 novembre 2009

La dure vie de libraire

C'est dur d'être (apprenti) libraire (en contrat pro).
Pas pour les journées à rallonge, ni pour les heures interminables à être debout, ni parce que les clients sont parfois bêtes ou mal lunés, ni parce que la stagiaire vous colle à deux centimètres des fesses.

C'est dur parce qu'un libraire, à la base présupposé amoureux des livres, voit passer des ouvrages par dizaines par jour et ne peut en lire que .. Pas beaucoup (pas envie de parler french ce soir). C'est une vraie frustration de voir défiler tout ces écrits sous nos yeux sans pouvoir y goûter calmement, en prenant pleinement son temps.

J'ai appris à lire en diagonale, rapidement, alors que ce que je préférais dans la lecture c'était me plonger pleinement dans un ouvrage, de faire corps avec.

Sans parler de mon statut de jeune fille qui fait que:
- S'occuper de mon appart prend du temps
- Je me pousse à aller au code tôt le matin
- J'ai un chéri et qu'il faut bien que je passe du temps avec lui (bah uè)
- Je dois réviser (un peu) mes cours

Alors là, c'est le pompom. J'ai du mal à jongler entre tous ça.

Mais j'ai fait un DUT, je peux résister à tout moi ! =D
(Si vous êtes pas passés par un IUT, vous pouvez pas comprendre la force qui est moi)

Posté par miss_bounette à 22:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]

18 octobre 2009

To those guys who made me feel alive

4 octobre 2009, 6h30.
Mon réveil sonne, je me lève sans avoir le coeur qui bat.
Pourtant, aujourd'hui n'est pas un jour banal: Lil et moi allons voir Green Day à Paris Bercy. Notre rêve d'adolescentes va se réaliser, on va le vivre ensemble pour de bon.

On est toutes les deux en avance à la gare d'Aix, il nous reste 40 bonnes minutes avant de partir.
Il fait froid en ce dimanche matin.

9h07, un dernier coucou à M* sur le quai, et j'essaie de ne pas penser à l'INFL. Je voudrais que cette journée ne s'arrête jamais. Lil et moi discutons, prenons des nouvelles de l'une et de l'autre, constatons ce qui s'est passé durant ces 2 derniers mois.
On décide de faire une affiche, comme deux bonnes groupies.
On y inscrira "VIVA GREEN DAY". En rouge et vert, bien sûr.

IMG_1074

L'impatience est dure à gérer.

Une fois arrivée à la gare, on essaye de se dépêcher le plus possible, de vite passer à l'hôtel et de se poser à Bercy.

A 13h30, les escaliers sont déjà noirs de monde.
Des gens pensent qu'ils sont du côté de l'entrée pour la fosse et se dirigent ailleurs. Curieuse, je cherche l'autre file d'attente. Et là, je comprends vite que cette file là est celle pour la fosse: une queue impressionnante de jeunes gens impatients s'est formée.

Je regagne les marches, invite Lil à aller constater l'ampleur de la folie.
Aux environs de 15h, un mouvement de barrière de la part des vigiles fait se lever tout le monde. Nous, nous étions tranquillement en train d'écouter l'album Warning.
Je me lève comme une flèche, Lil arrive sans trop de difficulté à me rattraper, et, magie, on se retrouve bien placées. On rencontre Johanna et Camille.
A 17h30, les barrières s'ouvrent, nous sommes lésées, on se fait doubler de tous les côtés, et on gueule comme jamais, mécontents de s'être fait grugés par ceux arrivés une heure auparavant .. Nous élaborons un plan : gradin F ou O? J'ose trancher pour tout le monde: ce sera le O. On convient de passer le concert toutes les 4. Je suis la première à passer par les mailles du filet. Je cours, il y a au début de ce parcours de dingue des escaliers, puis un sol glissant, Lil me rejoint, je vis un moment unique avec mon amie, je n'y crois pas.
Camille nous dépasse.
Je garde 4 places en gradins, pendant que les 3 filles cherchent à se placer plus près. On ne trouvera pas 4 places côte à côte plus près. Mais on est tellement heureuse de notre placement.

IMG_1081

J'observe, médusée, la salle, et lance à Lil :"Ayé, on est à Bercyyyy!" avant de la serrer dans mes bras.
La salle est une vraie fourmillière. 17 000 personnes s'installent petit à petit. On fait la ola tous ensemble, ça m'éclate. On chante. Une vraie communion.

Avec de l'avance (!), la première partie débarque. Prima Donna nous met en jambe.
Quand le chanteur nous annonce qu'il va laisser place au meilleur groupe du monde, "Green Day", la salle tressaille.
30 minutes d'attente qui passent vite.
On scande "Green Day", on tape des pieds sur les gradins.

Le lapin rose débarque, nous fait danser sur YMCA, je suis une vraie gamine ce soir là! Je m'éclate comme jamais.

Puis la lumière s'éteint pour de bon.
Bercy plongé dans le noir ressemble à une ville, illuminée à l'aide de téléphones portables.
Song of the century résonne.
Puis c'est au tour de 21st Century Breakdown, et ils débarquent tous. En dernier, je l'aperçois lui: Billie Joe.
Je souris jusqu'aux oreilles, je me retourne vers Lil, et je ne distingue que ses yeux brillants d'émotion. Elle est tellement belle, je grave ce moment là pour une éternité. Je suis heureuse d'être à ses côtés pour cette soirée si importante pour elle.

Je passe une soirée merveilleuse.
Lancés de T shirt, de rouleaux de PQ et d'eau me font rire.
Quand When I Come Around est joué, Lil pose son bras sur mon épaule. Incontestablement le meilleur moment de la soirée.
Les feux d'artifice et les jets de flammes m'impressionnent.

Ces putains d'américains sont bons, très bons.

Pourquoi, quand BJ débute, en acoustique, Good Riddance, je me sens mal, je ne sais pas.
Je retiens mes larmes, c'est douloureux, mais pourquoi?
Il disparaît après que Tré Cool ait offert ses baguettes au public, et la salle se rallume. Les gens s'en vont. Lil et moi restons à proprement parler sur le cul. On ne bouge plus.
Et là, tout ressort, ça ne peut pas être fini, je ne veux pas.
J'arrive plus à m'arrêter de pleurer, une vraie fontaine.
Lil essaye de me consoler.

On achète 10€ de Coca (deux petites bouteilles; oui, Bercy c'est pas pour les pauvres ...), on s'assoit sur les marches pour les boire. Ces mêmes marches où nous sommes arrivées quelques heures plus tôt.

On rentre dans le métro, on refait le concert à nous deux, des étoiles brillantes par milliers autour de nous.

Posté par miss_bounette à 18:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]

2e semaine in Montreuil City

Je pars passer ma deuxième semaine à l'INFL le 4 octobre. Mais ce n'est pas un jour comme les autres (voir l'article ci-dessus).

Le lundi matin, c'est avec une Lil à mes côtés que je me réveille. Ça fait du bien de se sentir moins seule. Pendant qu'elle somnole encore, je file à la douche, j'ai pas envie d'arriver en retard.
Une fois nos affaires pliées, on descend pour le petit-dej.
Là, je fais la connaissance de D*, charmante jeune fille origine du Sud.
On discute autour de nos croissants.
Ce lundi matin est gris, il pleut, et Lil et moi sommes tellement nostalgiques...

Lil et moi sortons, les cours vont bientôt reprendre pour moi.
Je lui donne quelques dernières indications pour le métro, et on se promet de se revoir vite. J'ai envie de la serrer dans mes bras, j'ai le cœur lourd de la voir déjà partir.

Je rentre à l'INFL et j'essaie de me remettre dans le bain de suite. Je croise G* et F* qui me sermonnent de ne pas les avoir vu à l'hôtel.
Comme tous les lundis, tutorat et actualités. C'est parti, Billie Joe et les autres sont désormais bien loin ...

Chaque jour de cette semaine est génial: les "habitués" de l'hôtel que nous sommes mangent ensemble tous les soirs: resto japonais, resto italien, Quick .. L'ambiance est agréable. Je me sens bien.

Le summum aura été atteint le jeudi soir, où D*, une copine à elle et moi allons passer la soirée in Paris. G* nous sert de guide pour la première partie de notre promenade. De la Gare de Lyon nous allons à Bastille. C'est étrange comme je me sens à mon aise dans cette ville, avec ces gens super sympas mais que je connais depuis peu. G* nous abandonne, nous nous continuons à pied jusqu'à St Germain.

J'y retourne pour la deuxième fois, et j'adore ce quartier. Tout me semble familier. La Sorbonne, le Quartier Latin .. J'observe cette ville avec mes yeux de petite fille.

On a rdv avec P* et G*, on est en avance d'une heure.
Direction le café Le Pré.
Mon oeil lorgne sur la carte: La Smirnoff est à 10€. Je crois que cette Smirnoff est spéciale, en réalité non. Le Coca et l'Orangina sont à 5€20. J'opte pour le 2e truc le moins cher: LE chocolat du Pré. Même à 5€50, je regrette pas, c'est un délice total.

Quand P* et G* sont là, on se dirige tous vers la Crêpe Rit du Clown.
Je passe une super soirée sous le ciel parisien, pique un fou rire avec G* et D*, mange bien et pas cher ..

Le réveil du vendredi matin est dur, D* n'a pas envie de repartir et tarde à faire sa valise, moi j'ai la tête dans le seau.

Quand sonne 16h30, le petit groupe (P*, D*, G* et moi) se rend à la Gare de Lyon. On va prendre un chocolat au café Les Deux Savoies en attendant nos trains respectifs. Derniers sourires, derniers mots échangés. Je dois partir.

Je manque de peu de rater mon train; à peine entrée à l'intérieur, une voix féminine annonce : "Le train en direction d'Annecy va partir". Je tente de retrouver mon souffle.

Green Day visé sur les oreilles, l'émotion remonte en moi.
Cette semaine fabuleuse est finie pour de bon.

Posté par miss_bounette à 17:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]